top of page
  • B

Clap de fin pour les Paniers bio du Val de Loire

Dernière mise à jour : 24 oct. 2023

La triste nouvelle nous est parvenue par mail vendredi dernier à 17h. Comme tous les adhérents des Paniers bio du Val de Loire, c'est par ce biais que nous avons appris ce jour là que le partenaire historique des Paniers de Créteil se voyait contraint de cesser ses activités, placé en redressement judiciaire puis en liquidation à la fin du mois.

Les raisons en sont multiples : inflation, chute du nombre des abonnements, baisses des subventions aux agriculteurs bio.

Nous avons souvent entendu des sympathisants nous dire qu'ils aimeraient s'abonner aux paniers hebdomadaires, acheter davantage de produits bio, mais qu'ils ne le pouvaient pas se permettre, le bio étant plus cher que le conventionnel.

Au chagrin se mêle la colère devant cette grande injustice.

Contrairement à l'agriculture conventionnelle, le bio ne pollue pas les nappes phréatiques, ne menace pas la biodiversité, ne donne pas de cancers ou de maladies de Parkinson. C'est largement documenté par les agences de santé et les organismes indépendants. Effets du glyphosate, algues vertes dues aux nitrates, la liste des nuisances de l'agriculture conventionnelle est longue. Et pourtant c'est l'agriculture la plus subventionnée, ce qui permet de vendre les produits en dessous de leur prix de revient, sans compter leur coût en terme d'impact sur l'environnement et la santé publique.

C'est un triste paradoxe de voir que les agriculteurs bio sont les moins aidés par la politique agricole commune et par le ministère de l'agriculture. Celui-ci a récemment siphonné les crédits alloués au bio pour les transférer à un label sans queue ni tête, le label Haute Qualité Environnementale, alors que le label bio lui correspond à un cahier des charges précis et à des contrôles réguliers.

L'agriculture bio ne dépend pas de la pétrochimie, elle seule permet d'entrer dans la transition écologique. S'il y avait une logique nationale voire européenne guidée par la santé publique et l'autonomie alimentaire, les agriculteurs bio tout comme les apiculteurs devraient être rémunérés pour service rendu à la santé publique et à la biodiversité.

Notre association depuis sa fondation soutient cette agriculture, la seule soutenable.

Nous étions heureux d'avoir trouvé chez les Paniers bio du Val de Loire un collectif alliant agriculture bio et insertion sociale.

Nous avons le cœur gros de voir cette belle association de producteurs bio se dissoudre. Nous n'oublions pas non plus les salariés et les partenaires avec qui nous avons partagé ce bout de chemin.


Toutes nos pensées les accompagnent. Nous les remercions tous pour leur engagement et leur souhaitons bonne chance pour la suite.



147 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


batshe.as
batshe.as
Oct 24, 2023

Oui triste! injuste, insupportable de devoir se tourner vers ce qui ne correspond pas à mes/nos aspirations de qualité, de santé, de goût&saveur. Moralité : plus on crie, même faux, plus on est entendu et soutenu!!! Oui triste!

Like
bottom of page